2 mai 2016

testé & approuvé, le bilan d'avril 2016

A la table des blogueurs, .... ou presque !



Preuve qu'il était temps que je parte en vacances, ce mois ci, c'est n'importe quoi !!! J'ai oublié ou paumé des photos de recettes essayées, j'ai les photos d'une recette dont j'ai égaré le blog d'origine et à qui je ne peux donc pas donner légitimité, bref, va falloir que je me reprenne sacrément pour vous proposer mieux en mai ! 

En attendant, en dépit des couacs et du manque de photos, allez jeter un coup d’œil sur les blogs dont je vous parle, sortez vos casseroles et fouets, dressez une belle table, promis, vous allez vous régaler.



* C'est sur le blog La main à la pate que j'ai découvert les œufs cocotte aux épinards frais et tomates séchées de Food 52



Nous aimons beaucoup les œufs cocotte, mais bizarrement, je pense rarement à en préparer. Là, j'avais absolument tout sous la main quand j'ai lu la recette, donc aussitôt lue, aussitôt préparée, et presque aussitôt dégustée, car c'est le genre de recette rapide et facile à préparer.
Personnellement, je n'ai pas suivi la variante lait de coco, mais suis restée sur la recette originale à la crème épaisse, en ayant justement acheté une très savoureuse sur le marché, et c'était parfait ainsi. Les saveurs s'équilibrent et nous nous sommes régalés.
N'oubliez pas d'accompagner ces œufs cocotte d'un bon pain sous peine de frustration si vous ne pouvez pas saucer ;-)

* Depuis sa publication, je savais que j'allais tester la recette de guacamole au bleu d'Auvergne de Chic,chic, chocolat. Le problème, c'est qu'un coup j'avais des avocats, un autre du bleu, mais pas les 2 en même temps ! Alors après avoir planqué 1 avocat et acheté du bleu, j'ai pu m'y mettre ! 



Et vous savez quoi ? Mon intuition était bonne, c'est absolument délicieux, on a tout mangé et même racler avec les doigts ce qui avait résisté au pain ;-)
Pour ne pas créer la confusion avec le guacamole traditionnel, nous l'avons rebaptisé tartinade en vert et bleu, et pour mieux coller à notre goût, nous l'avons renforcé avec le jus d'1/2 citron vert supplémentaire, un peu de sel et un peu plus d'oignon nouveau. J'avais aussi été un peu frileuse sur la sauce pimentée, du coup, une rasade supplémentaire s'est avérée bénéfique.

Je pense que cet été, j'utiliserais cette préparation pour farcir des petits tomates ou des têtes de champignons préalablement citronnées. ça va être délicieux, vivement les buffets dans le jardin !

* Quand je regarde la photo d'illustration des craquelés au cacao de Miss Pat', j'entends le feu crépiter, j'hume le vin chaud aux épices dans le beau mug rouge, et je me vois, mitaines aux mains, un plaid sur les épaules, sortir sur la terrasse en bois, pour admirer la lumière sur le lac et la forêt canadienne environnante. Est-il nécessaire de vous dire que je n'ai pas de terrasse en bois, que j'habite en pleine ville et que je n'ai jamais mis les pieds au Canada ? 

N'empêche, je crois que c'est pour tout cela que j'ai embaumé la maison pendant la cuisson des craquelés au cacao. Ah, le pouvoir de l'image ....



Humm beaux et surtout délicieux. Leur cuisson a embaumé la cuisine d’une odeur gourmande, nous n’avons pas résisté et les avons gouté avant refroidissement complet, ils sont absolument délicieux.
Je les ai préparé en version noisettes, avec des flocons d’épeautre, parce que j’en avais à finir et que j’avais la flemme d’aller à la cave vérifier si j’avais un sachet de flocons d’avoine.En fait, j'en avais bien, mais peu importe, ils étaient parfaits ainsi. 



* Pour un apéro entre copains,  j'ai préparé les galettes chinoises à l'ail des ours d'Un peu gay dans les coings. 



Qu'en dire ? Je suis mitigée car j'ai été déçue et les ai trouvées fades (peut-être que l'ail des ours utilisé manquait de saveur à la base ?), et pourtant, j'ai cogité une nuit d'insomnie dessus car elles m'ont donné des envies de variantes à l'infini. Leur base est neutre, c'est la garniture qui fait la différence, du coup, j'ai des envies de galettes (peut-être plus très) chinoises aux tomates séchées, à la tapenade, aux oignons etc. et même en version sucrée avec du sucre perlé.

* J'ai écoulé des graines en copiant le gomasio aux graines de chanvre, sésame et pavot de Cléa.





Du coup, me voilà avec un gomasio qui visuellement ressemble plus à du poivre qu'à du gomasio classique ou du sel, et ça m'a un peu perturbée (il m'en faut pas beaucoup finalement) au début pour assaisonner mes plats.
L'idée est intéressante et m'a interpellée, mais je crois que je ne réitèrerais pas, je suis trop accro au délicat goût de mon gomasio sésame (la recette ICI). Dans cette version Cléa, je ne retrouve pas trop de saveurs, et surtout, les graines de chanvre restent un peu trop craquantes (peut-être aurai-je dû un peu plus moudre).






* J'ai décidé de me lancer dans l'aventure du pain au levain parce que j'ai du mal à en trouver près de chez moi, et le seul que je trouve est à un prix quelque peu abusif. Alors je me suis dit, en bonne petite-fille de boulanger (qui n'a jamais vu son grand-père exercé, il avait arrêté quand j'aurai pu être en âge de m'y intéresser), ben y'a qu'à ! 


Quand je parle d'aventure, c'est vraiment ça, car il faut d'abord préparer son levain, le nourrir, le faire pousser : ça prends 6 jours. Et ensuite, il faut le préparer en respectant scrupuleusement chaque étape au fil de la journée. Autant vous dire qu'on est loin du lazy loaf prêt en 30 mns (ICI) et que vous avez le temps de rêver longuement à votre tartine, mais franchement, ça vaut le coup.

Pour la préparation du levain, j'ai suivi les instructions de Madeleine à bicyclette qui tient sa recette de Kumiko une japonaise rencontrée en Scandinavie ! 




Les instructions sont claires, faciles à suivre et le levain a pousser parfaitement. Cela a été une vraie surprise pour moi de découvrir que le levain n'est composé que de farine et d'eau. Je ne sais pas pourquoi, je m'en faisais tout un truc et pensais que c'était compliqué, voire impossible à faire et qu'un peu comme la mère du vinaigre, il fallait trouver une bonne âme qui vous en donnerait un morceau. Rien de tout cela, c'est basique. ça peut sembler contraignant au départ, mais en fait, ça pousse tout seul, faut juste lui remettre un peu de farine et eau certains jours. En plus, c'est génial, car une fois qu'on a fait sa souche, elle repousse ad vitae æternam, y'a qu'à la nourrir. On peut même la mettre au repos au frais si besoin. C'est ce que j'ai fait pendant les vacances, moi au chaud sur la plage et mon levain au frais au frigo ! Me reste à vérifier qu'il va bien repartir maintenant. 

Le levain prêt à être utilisé, je n'ai pas suivi la recette de Kumiko qui semble pourtant délicieuse, car elle était pleine de graines et assez plate, et pour mon 1er essai, je voulais une belle miche de pain. Je n'ai vu que plus tard sur le même blog la recette du pain d'Una (je l'essayerai la prochaine fois), aussi ai-je suivi la recette assez similaire de pain au levain de Chocolateandzucchini.



Je n'ai pas mis de gluten et ai utilisé un mélange de farine de petit-épeautre et de farines de blé T110 et T150  dans des proportions un peu au pif pour finir mes sachets entamés.
Les étapes sont bien expliquées et il n'y a vraiment aucune difficulté majeure. Je n'ai pas de machine à pain ni de robot, je redoutais l'étape pétrissage, en fait c'était super simple et pas du tout l'opération "musclette" que je craignais.
J'ai mis mon pâton (la pâte avant cuisson) dans une cocotte de taille supérieure à celle préconisée, et malgré tout, j'ai l'impression que le pain y a été un peu à l'étroit. Il a bien gonflé, mais a été stoppé par le couvercle ce qui l'a un peu crâmé sur le dessus. La prochaine fois, j'essayerais dans une autre cocotte pour voir.

Le résultat, un beau pain à la croute bien croustillante, et à la mie délicieusement savoureuse, légèrement acide, juste comme il faut. Rien à voir avec les pains pourtant bons que j'ai eu l'occasion de préparer jusque là. Nous avons vraiment apprécié la différence et savouré pleinement le plaisir d'une tartine avec juste ce pain divinement bon. 

J'attends avec impatience que mon levain reprenne du poil de la bête (après l'hibernation que je lui ai imposé pendant mes congés)  car j'ai des envies de tester des pains aux graines et à différentes farines. A suivre donc ...

Et vous, avez-vous déniché des chouettes recettes ce mois-ci ?

16 commentaires:

  1. Merci pour le clin d'oeil, bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohla, t'es trop rapide, je n'ai même pas eu le temps de te prévenir ! Et merci à toi, la recette était délicieuse. bonne journée

      Supprimer
  2. J'ai testé aussi les galettes de Sylvain et c'était top, mais il faut dire que j'ai très très généreusement garni d'ail des ours frais, poivre noir et fleur de sel. En fait la couche de pâte était égale à la garniture avant cuisson ;-) . . . J'te fais un mp pour le pain au levain, bisoo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que la recette de base est parfaite, mais qu'il ne faut pas hésiter à muscler franchement la garniture. Avec le retour des apéros, je vais la décliner à toutes les sauces généreusement ;-)

      Merci pour ton mp, très instructif, j'attends de voir si mon levain ressuciste et ensuite, je le baptise d'un joli petit nom d'amour :-)

      bises

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci à toi, ta recette est tellement savoureuse. D'ailleurs, j'ai inscrit des avocats sur ma liste de course pour en refaire sans tarder.

      Supprimer
  4. Hello la miss ! Je te remercie beaucoup pour cette mise en valeur de mes petits craquelés cacao, cela me fait très plaisir. J'aime beaucoup la manière dont tu t'exprimes, et cet article me permet particulièrement de découvrir un blog très sympathique : Madeleine à bicyclette !

    Merci à toi, et de gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie, tes craquelés sont délicieux.
      Merci pour le compliment, c'est toujours plaisant de savoir que l'on est apprécié :-)
      Et je suis d'accord avec toi, j'ai aussi eu un gros coup de cœur en découvrant le blog Madeleine à bicyclette, c'est pour cela que j'ai eu envie de le partager.

      Belle journée à toi, bises

      Supprimer
  5. Je suis ravie que tu te sois lancée dans l'aventure du levain et j'espère qu'il a repris ses esprits :) en tout cas ton pain a l'air délicieux! Les galettes chinoises aussi... j'essaiera bien avec le double de garniture ;) peut être épinard-chèvre ou... pesto de roquette sauvage tiens (l'ail des ours ne pousse malheureusement pas ici). Merci beaucoup d'avoir partagé le lien de mon blog et les autres recettes! À bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. e t'en prie, c'est l'intérêt de la toile, favoriser le partage. Et puis que serait la cuisiecsans partage ?
      j'aime bien l'idée chèvre-épinards, ça doit être pas mal du tout. 
      Une pette indiscrétion, où est ce coin où pousse la roquette sauvage mas pas l'ail des ours ?
      belle journée à toi

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  7. ah la la, il faut que je me penche sur cette histoire de levain et de pain.
    j'aime énormément le pain, et je connaissais déjà le pain aux graines de courge, ultra vite fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui là, c'est clair, t'oublie le vite-fait, mais ça en vaut vraiment la peine. Et finalement, nourrir son levain régulièrement, c'est pas franchement du boulot non plus, faut juste y penser et anticiper pour qu'il soit prêt au moment où tu vas vouloir faire ton pain.
      Le résultat est savoureux et peut varier à l'infini, c'est ce qui me plait moi qui n'aime pas trop faire 2 fois la même chose.
      Allez, lance toi, et raconte moi ce que ça donne.
      bonne soirée

      Supprimer