23 juin 2016

COCKTAIL 30*19

Dans la bande, chéri-chéri est le roi du mojito,. Pas une fête à la maison sans un énorme saladier du précieux cocktail, bien frais et délicieux. Cependant, quand j'ai récemment fêté mon anniversaire, j'ai voulu changer du sempiternel Mojito, sans pour autant avoir d'idée pré-conçue.
Après d'âpres discussions avec chéri-chéri, nous avons donc voulu créer pour l'occasion un cocktail d'apéritif, pas trop violent, bien parfumé, original et avec du rhum. 

Le cocktail 30*19 (avec un peu de perspicacité vous devriez en déduire mon age) est né 
  1. de cette envie, 
  2. inspiré par un cocktail du livre Tea-tail party (je vous en parlais ICI) dont nous n'avions finalement aucun ingrédient (faut dire que le sirop de sarriette par exemple, c'est quand même pas le truc de base du bar familial lambda !! c'est un peu l'inconvénient de ce bouquin, on a jamais rien) 
  3. et surtout fruit de bonnes séances d'ajustement pour lesquelles nous avons pris beaucoup de plaisir ....tu m'étonnes, couchés semi pompettes tous les soirs ! et oui, nous avions pris notre mission très au sérieux, faut ce qui faut :-)

Nos invités l'ont bien apprécié et même si il manquait quelques degrés dehors pour avoir vraiment besoin de se réhydrater régulièrement, il n'est resté que très peu des 2 très grands saladiers préparés. 


20 juin 2016

Aubergines (végétariennes*) gratinées

Puisque le printemps n'a quasiment pas daigné passer par chez nous cette année, on peut toujours espérer sauter directement en été demain, jour officiel du changement de saison. (oui, l'espoir fait vivre, mais faut bien un peu ...). En attendant, et en regardant la pluie tomber chaque jour avec une vigueur renouvelée, et en déplorant l'orgie qu'escargots et limaces organisent dans notre petit potager depuis des semaines, c'est de petits plats mijotés et bien chauds dont nous avons envie besoin plutôt que les traditionnelles salades de juin. 
Le challenge est donc de cuisiner les légumes de saison à la mode "automnale" tout en gardant une petite touche ensoleillée question de garder le moral de nos papilles. 

C'est ainsi que sont nées ce week-end ces aubergines grillées qui nous ont vraiment à la fois régalés de leur léger accent du sud, et réchauffés au sortir du four. 
Elles sont végétariennes parce que la source de protéines est des protéines de soja, mais rien ne vous empêche de les remplacer par une viande hachée, ça sera probablement tout aussi bon, voire de les supprimer pour en faire un plat de légumes d'accompagnement. 


Comme il vous restera forcément de la garniture après avoir farci les aubergines, vous voilà en plus à la tête d'un deuxième repas à venir : Vous avez là une excellente sauce pour embellir un plat de pâtes. A conserver quelques jours au frigo ou à congeler sans souci. 

Allez, on file à table, ça se mange bien chaud !

15 juin 2016

Compotée de rhubarbe rôtie

La saison de la rhubarbe bat son plein, j'adore ça et suis incapable de résister à ses belles tiges rouges sur un étal. Du coup, chaque samedi, je rentre du marché avec minimum mes 2 kilos de rhubarbe sous le bras, et aussi sous l’œil effaré de chéri-chéri !!! 
Voilà qui oblige à un peu d'imagination sous peine de manger tous les jours une banale compote cuite à la casserole, certes délicieuse, mais dont je finirais par me lasser. Donc place à la créativité et à la gourmandise !

Glace, sirop, confiture, crumble, curry, etc. je vous parlerais de tout cela un de ces 4, mais aujourd'hui, c'est de rhubarbe rôtie dont je vais vous parler.  
C'est ma variante 2016 de la compote ! 

Cuite au four, elle me plait encore plus, se prépare rapidement, et se prête à plein de variations au gré des envies. 

Parce que j'aime beaucoup l'acidité, je sucre à peine cette compotée, quitte à ajouter un filet de miel ou de sirop d'agave à la dégustation. Mais si vous la souhaitez plus sucrée, à vous de doser le sucre.


Vous la dégusterez aussi bien tiède que froide, seule ou accompagnée d'une part de cake, de petits biscuits, d'une boule de glace ou sur un yaourt nature, et pourquoi pas pour un petit surplus de gourmandise, surmontée d'un nuage de plein de nuages de chantilly. 

Attention par contre, n'oubliez pas que le volume de la rhubarbe réduit énormément à la cuisson, prévoyez donc très large pour qu'il vous en reste suffisamment sous peine de bataille de petites cuillères dans le plat !