20 mars 2017

PURÉE FRÉTILLANTE PANAIS, CAROTTES, CITRON VERT

Je ne sais pas si cela vous fait ça à vous aussi, mais moi, aujourd'hui, avec le retour du ciel bleu, du soleil et les températures printanières, mes papilles réclament du changement, du renouveau. Pour autant, sur l'étal du maraicher, les légumes sont toujours en saison hivernale, et pour un bout de temps encore. Il faut donc innover un peu pour se donner une illusion de changement....avec nos légumes racine. 

Dans mon frigo cohabitent panais et carottes, que je décide d'associer en une purée frétillante grâce au citron vert. Je trouve que la saveur bien particulière, presque florale, du panais s'harmonise toujours agréablement avec les agrumes (je vous en parlais déjà ici   ), ici c'est le citron vert qui vient le titiller quand la carotte assagit le tout. 

Au final, une purée d'une belle couleur orangée, très plaisante en bouche car proposant un vrai caractère qui s'harmonisera aussi bien avec un poisson, des œufs ou tout ce qui vous passera par la tête. Nous l'avons dégustée avec des boulettes colombo très parfumées  (miam miam les boulettes), mais aussi un autre jour avec de belles crevettes justes poêlées,  deux associations parfaites. 

Et vous, avec quoi allez-vous la manger ?


12 mars 2017

CRUMBLE DE COINGS CROUTE NOISETTES (déclinable avec des pommes ou des poires)

Une envie de douceur pour terminer le repas, une envie de fruits cuits et épicés mariés à l'exquise  saveur de la noisette. Le choix des fruits saisonniers est encore restreint, pommes, poires, coings ...voilà, on a fait le tour ou presque, des fruits parfaits pour être cuits, servis tièdes sous une belle croute gourmande à crumble.

Parce qu'il me restait de délicieux coings, déjà cuits, préparés pour la Tarte O'Coings réglisse d'Isabelle dont je vous parlais dans mon bilan de février , je les ai utilisés ici, mais vous pourrez tout aussi bien préparer ce crumble avec des pommes ou des poires préalablement cuits. 
J'ai eu envie de les enrober de sirop de Liège ramené de ma dernière virée en Belgique (j'en ai vu le week-end dernier dans un petit supermarché à Lille, je viens de voir qu'on en trouve à La grande épicerie de Paris, sinon, en France, ça ne me semble pas être très trouvable. C'est une sorte de mélasse de pommes et poires que l'on pourra ici remplacer par une purée de pruneaux, ou simplement un peu de bon miel parfumé, de châtaigner par exemple), et de les associer à des cranberries séchées dont la légère acidité vient équilibrer le tout. 
Vous y mettrez ou non quelques dés de citron confit, fonction de votre appétence pour le sucré. Personnellement, si j'ai aimé sa saveur qui s'harmonisait parfaitement aux coings et aux cranberries, j'ai trouvé trop prononcé le sucre apporté. Avis non partagé par ma convive Aline. Les goûts et les couleurs ....

Quoiqu'il en soit, vous avez là un joli dessert, excellent, rapide à préparer et que vous pourrez même préparer en avance et réchauffer au moment de servir, voire manger froid.

6 mars 2017

POTIMARRON, OIGNON ROUGE & CHORIZO, SAUCE ACIDULÉE

Recette musclée imaginée pendant que je souffrais à torturer mes petits muscles au cours de gym 😉! Ben oui, j'avoue, même pendant la gym, je pense "petits plats, gourmandise et régalade". Alors je laisse à la prof le soin de compter les séries d'abdos, pendant que j'imagine de nouvelles associations et élabore les repas à venir. Chacun sa technique ! 
Et forcément, les fois où je sais que le dîner n'est pas prêt pour mon retour, je cogite encore plus en transpirant sous l'effort et les séries de fentes ou autres plaisirs sadiques de la prof 💪 en réfléchissant à ce que je vais pouvoir nous préparer avec ce qu'il y a dans le frigo et qui ne me prendra pas trop de temps. 

Cette semaine, cogitation autour du 1/2 potimarron qu'il me restait et dont j'avais très envie, sans pour autant le transformer en soupe. Envie de le mettre en valeur sans le dénaturer, de le rôtir, limite de le confire en l'associant à l'oignon rouge et à une pointe de chorizo, 2 ingrédients que je chérie ensemble. On coupe tout assez petit, on enfourne, et ça cuit tout seul le temps de préparer la sauce qui va twister le tout, de prendre une douche pour arriver fraiche au dîner se prendre un petit apéro bien mérité (1 heure de gym quand même, eh !) avec chéri-chéri et hop, on passe à table !

Résultat archi validé par chéri-chéri qui a adoré, il faut dire que le résultat est délicieux, plein de saveurs avec une belle texture en bouche, et que la sauce acidulée vient, par sa fraicheur, apporter un contraste très plaisant. 
Nous avons dégusté ce plat avec une belle tranche de pain au levain grillé, mais si vous avez une grosse faim, je pense qu'il se complètera très bien d'un riz sauvage ou d'un riz complet.