26 août 2015

après c'est fini, je ne vous parle plus de mirabelles. Promis !


SORBET MIRABELLE




Non, je ne suis pas une monomaniaque de la mirabelle, mais bon, faut bien que je les écoule mes 6 kilos !!! Parce qu'après un clafoutis, un filet mignon sucré-salé, des bocaux de mirabelles à l'eau de vie, pas mal de grignotage, il m'en reste encore 2,5 kilos. 

1ère étape, le dénoyautage pour lequel j'embauche chéri-chéri, "A 2 on est plus forts" ;-) et puis franchement, c'est quand même un peu galère, alors c'est plus sympa en bonne compagnie. Il nous est resté exactement 2 kilos de mirabelles dénoyautées.

1 kilo part en 2 sachets au congélateur en prévision des envies hivernales de clafoutis. 

Pour le reste, j'ai des envies de sorbet. Je teste la mirabelle à l’extracteur de jus*, et comme le jus qui sort est bien épais, ce sera parfait pour mon sorbet (j'ai fait ça avec des framboises cet été, le rendu était sublime avec une belle texture fondante). 

C'est donc parti pour un 

SORBET MIRABELLE à l'extracteur de jus ! 



J'ai fait environ 2 litres de sorbet avec : 

  • 1,2 kg de mirabelles (soit 1kg dénoyautées)
  • le jus d'un citron
  • 150g sucre bio non raffiné (ou de sucre glace)
  • 1 blanc d’œuf


En passant les mirabelles dans l'extracteur de jus, j'ai eu 65 cl de jus très épais auquel j'ai ajouté le jus de citron.  
J'ai pulvérisé le sucre au mixer pour en faire un sucre glace (vous pouvez utiliser directement un sucre glace, mais perso, je ne vois pas l'intérêt de stocker du sucre glace dans mon placard alors que c'est si facile à faire les rares fois où j'en ai besoin. De plus, dans le commerce, il me semble que le sucre glace est toujours à base de sucre blanc, sucre banni de ma cuisine pour des questions nutritionnelles). 
J'ai ensuite ajouté ce sucre glace au mélange mirabelle-citron.  

Afin d'obtenir une préparation bien froide et m'assurer une bonne prise de ma glace, j'ai laissé au réfrigérateur cette préparation toute la nuit. 

Ce matin, j'ai monté le blanc d’œuf en neige à l'aide d'un batteur électrique, et l'ai délicatement mélangé à la préparation de mirabelles avec une spatule pour ne pas "casser la neige".
J'ai ensuite versé le tout dans la sorbetière jusqu'à la prise en glace. 

Dégustation le soir même, avec une excellente appréciation de mon expert testeur ! Le sorbet a une texture aérienne, limite mousseuse, et un bon goût de fruit. Miam ... 




Et maintenant que j'en ai fini avec les mirabelles, je vais pouvoirdevoir sortir un vernis à ongles bien coloré pour camoufler les dégâts !!! Et oui, parce que ça, on ne le dit pas, mais ça vous pourrit les ongles de les dénoyauter. J'ai beau les brosser, rien à faire, ils sont teintés par en dessous, et ça fait un peu crados. 
Donc au programme ce soir, après avoir dégusté mon sorbet mirabelle, vernis à ongles et papotage au téléphone avec une copine pendant que ça sèche ;-)

 


Vous avez de la chance, je n'avais pas publié cet article hier soir, donc voilà mes ongles après ma longue conversation tél (tranquillou 3 couches, séchage compris !). 
OK y'a pas l'avant-après, mais croyez moi, c'était pas du luxe. 
Bises ma Strasbourgeoise, c'était bon d'avoir de tes nouvelles :-)






* j'aurais surement l'occasion à l'avenir de vous parler de mon extracteur de jus, un des chouchous de ma cuisine, mais d'ici là, si vous vous posez des questions, vous pouvez lire le très bon article de Marie Chioca qui m'en a tant donnée envie : http://mariechioca.canalblog.com/archives/2014/10/16/30778163.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire